Gaëlle « La cuisine m’a permis de prendre confiance en moi. Quand on fait ce qu’on aime on est plus heureux et c’est mon cas. »

Gaëlle « La cuisine m’a permis de prendre confiance en moi. Quand on fait ce qu’on aime on est plus heureux et c’est mon cas. »

La vocation de la future plateforme collaborative Kweezine sera de vous permettre de découvrir de nombreuses personnalités culinaires, que vous soyez amateurs ou professionnels de la cuisine. Aujourd’hui on vous propose de venir avec nous rendre visite à Gaëlle, une jeune femme passionnée de cuisine. Tout commence très jeune avec les odeurs qui remplissaient la cuisine de sa grand mère. C’est finalement étudiante qu’elle s’y consacre. Souffrante d’intolérance alimentaire chronique au lactose, gluten et à l’iode, elle décida de cuisiner ses propres plats de A à Z pour surveiller son alimentation.

Est-ce que l’on peut dire que la cuisine a changé votre vie ?
La cuisine a changé ma vie, déjà parce qu’elle prend énormément de place dans mes placards, je suis devenue une serial addict des moules ! Mes épices ne font qu’augmenter au fil de mes voyages et rencontres. Ensuite, il y a mon blog qui est né et qui demande un minimum d’organisation.
Sur le plan personnel, la cuisine m’a permis de prendre confiance en moi, de vaincre ma timidité, de réduire mon excès de maladresse ! Quand on fait ce qu’on aime on est plus heureux et c’est mon cas. Elle éduque mon palais, nourrit ma curiosité et me fait voyager. Plus qu’une passion c’est devenu un état d’esprit, celui de la positive attitude.

Comment définiriez-vous votre cuisine ?  (quelles sont vos influences ?)
Ma cuisine est plutôt intuitive. Je combine mes envies à ma créativité pour élaborer des recettes au fil de mes inspirations. Ma cuisine mêle émotions et amour car je ne sais faire autrement ! Ainsi, aucun plat ne se ressemble et je trouve cela génial ! Influencée par mes origines caribéennes, mes voyages, mes lectures et mon terroir aquitain d’adoption. Mes armes goumandisiaques sont les produits de saison, les épices et de la bonne humeur !

Où trouvez-vous votre source d’inspiration pour vos repas au quotidien ?
Dans les magazines, sur les cartes à l’affichage des restos, dans mes lectures, lors d’une rencontre, sur la blogosphère, dans les envies de mon chéri, dans les émissions culinaires, dans les films et séries et quelquefois dans mes rêves ! Pour le quotidien, je fais des menus de repas par semaine. Je ne m’y tiens pas forcément, mais je compose avec les ingrédients achetés pour la semaine. Cela me permet de gérer mon budget, d’éviter le gaspillage alimentaire et de m’organiser.

Avez-vous des anecdotes relatives à la cuisine à nous raconter ?
C’était un jeudi soir, un envie folle d’un brownie au chocolat que je me suis empressée d’enfourner. Le téléphone sonne. Je me précipite et j’oublie d’enclencher la minuterie. Je réponds à mon interlocuteur, persuadée que je vais savourer mon instant chocolaté dans quelques minutes. Sauf qu’une odeur de cramé m’interpelle et en moins de deux la pièce s’est enfumée. Je suis passée à côté de mon instant gourmand, j’ai jeté mon brownie intensément cramé, j’ai pris froid en ouvrant la porte du balcon précipitamment, j’ai compromis fortement l’air de mon voisinage en ouvrant la porte du pallier. Bref, j’ai cramé mon brownie !

Pouvez-vous nous raconter la plus belle émotion culinaire que vous avez vécue ?
J’ai eu une émotion culinaire gourmandisiaque lors d’un repas dans un restaurant franco-népalais à Bergereac le mois dernier. Aucune ambiance ne ressemblait à celle de ce restaurant : le ruissellement de l’eau provenant de la fontaine, un jardin zen et des propriétaires sympathiques. La cuisine est faite maison. J’y ai dégusté un bœuf confit aux petits légumes, foodtastique ! Il y avait des notes suaves et sucrées, une harmonie aromatique qui m’a scotchée le palais. Le bœuf tendre à souhait, parfaitement sublimé par les asperges poêlées, les carottes fondantes et la courge mi-cuite. C’était une parenthèse gustative remplie de saveurs, d’épices et de cuissons différentes. Une invitation au voyage pleinement réussie.

Retrouvez la recette de mon « péché mignon » que j’ai réalisé pendant l’interview ici !

Laetitia

#foodlover #onthetable #coffeshop sont les hahstag que j'utilise le plus et qui me représentent bien pour le coup. Entre food et digital mon cœur balance. Mon téléphone est le prolongement de mon bras, je ne m’en sépare jamais. Dans l’autre main, mon appareil photo.Voir ma biographie complète

  1. Eh bien ma fille félicitation .Je suis fière de toi comme on dit souvent les grands esprits se rencontrent ta grand -mère,puis ton père et ainsi suite.dans tous les cas la vie te permet d’être celle que tu dois être et je te tire mon chapeau je t’aime ma Galou continue à te valoriser à travers ce que tu aimes bisou.

Leave a Reply
Your email address will not be published. *