L’atelier du Barbu : un amoureux de la cuisine vegan

L’atelier du Barbu : un amoureux de la cuisine vegan

Il y a quelques jours, je suis allée à la rencontre de Thomas. Ce strasbourgeois de 30 ans est un amoureux de la cuisine vegan. Je suis bien loin d’être une adepte du « veganisme », mais il faut dire que la personnalité de ce passionné m’a interpellée, et m’a donné envie d’en savoir plus sur lui, sur ses convictions et sur le concept qu’il a créé. Je l’ai connu via sa page Facebook « L’atelier du Barbu » ; le nom me plaisait déjà beaucoup ! Outre cela, j’ai visité le site internet de Thomas et ce que j’y ai vu et lu m’a donné envie d’en savoir d’avantage.

Il a vite accepté ma demande de rencontre avec beaucoup de simplicité et de sympathie. Il est venu accompagné de sa compagne qui l’encourage dans le développement de son concept et le soutien au quotidien. Mais qui est-il ?

Thomas n’a pas toujours exercé dans le domaine de la cuisine. Il était conseiller bancaire et ne s’est jamais vraiment plu dans ce domaine. Des éléments déclencheurs l’ont amené à se remettre en question sur la vie qu’il menait. Se lever tous les matins pour aller exercer une profession qui ne le passionnait pas devenait difficile. Il s’est tourné vers la cuisine tout naturellement. Étant petit, il y passait déjà du temps et s’y sentait bien.

Pour lui, la cuisine représente tout ce qu’il recherche : l’ouverture sur le monde, le partage, la convivialité et l’amour. Lorsqu’il a rencontré sa compagne, qui était végétarienne, il s’est intéressé aux convictions de cette dernière. Cette étape a été décisive pour lui ; il a pris conscience de ce qu’il y avait dans notre assiette et a décidé de se consacrer au « veganisme ». Cela fait maintenant 2 ans. Pour Thomas, être vegan est une philosophie de vie. Il est conscient qu’il y a des sacrifices à faire mais c’est en vivant comme cela qu’il se sent bien et qu’il se sent heureux. Le « veganisme » est un terme dont on entend de plus en plus parler mais il reste encore très peu connu et difficilement accepté dans notre pays qu’est la France. Thomas et sa compagne ont pu constater que dans d’autres pays comme le Canada, les Etats-Unis ou l’Angleterre, le « veganisme » est entré dans les mœurs, on y trouve beaucoup plus de restaurants vegan et dans les autres on y trouve une mention vegan à côté des plats concernés. D’ailleurs, la compagne de Thomas m’informe que le meilleur burger au monde serait vegan, il se trouve à New-York au « Superiority burger ». Pour ceux qui ont prévu d’y aller !

featured

Bon ! Ok ! Tout ça, c’est à l’étranger mais comme je vous dis, en France, on est bien loin du compte et encore plus dans une région comme l’Alsace ! Faire une place au veganisme n’est pas au programme pour les alsaciens, si attachés à la viande, au fromage… Mais Thomas est prêt à relever le défi ! Il a donc décidé de faire découvrir SA cuisine, une cuisine vegan aux Alsaciens ! Il a donc créé « L’atelier du Barbu » il y a environ 6 mois ! Le barbu se rend chez les particuliers pour cuisiner vegan ; il propose également des cours de cuisine vegan et il est même possible de passer la journée avec le barbu pour le suivre durant les préparatifs d’un repas vegan (de l’achat des matières premières à la cuisine).

Thomas dit être un autodidacte, il n’a pas de formation en cuisine. Les recettes sont élaborées par ses soins du début à la fin. Il apprend de ses échecs et de ses réussites et il teste sans cesse de nouvelles recettes dans lesquelles il expose toute sa créativité. Pour lui, cuisiner vegan c’est créer une assiette vivante, colorée… Son père étant alsacien et sa maman italienne, il se sert de cette mixité familiale pour faire des plats toujours plus innovants. La cuisine lui évoque des souvenirs, comme un simple plat de pâte à la sauce tomate maison que sa grand-mère lui faisait. Son objectif est d’étonner et montrer que manger vegan, c’est possible au quotidien. C’est donc pour toutes ces raisons que ce barbu passionné s’aventure à être le premier à entrer dans les maisons Alsaciennes pour cuisiner vegan.

Comme vous pouvez le voir, il y en a des choses à dire sur ce personnage atypique. Nous avons longuement échangé, j’ai appris beaucoup de choses sur le veganisme et j’ai pris beaucoup de plaisir à discuter avec Thomas et sa compagne. Ce que je retiens essentiellement de cette rencontre, c’est la notion de partage qui me tient tant à cœur. C’était une des raisons pour laquelle je voulais faire cette rencontre et c’est la raison pour laquelle je publie cet article. J’espère avoir retranscris au mieux cet échange.

Vous retrouverez Thomas sur son site internet et sur son blog, avec toutes ses recettes et ses bon plans. Merci à lui et sa compagne pour le temps qu’ils m’ont accordé ! Et en plus, Thomas a accepté de partager avec Kweezine, une de ses recettes coup de cœur : les Panzerotti ! pour la retrouver cela se passe ici !

Adeline

love

Adeline

Je suis passionnée de pâtisserie, de voyages et pleine de joie de vivre. Je me suis lancée dans le monde de la blogosphère grâce à mon Chéri qui est toujours là pour me soutenir. J'ai créé mon blog de cuisine en vue d'échanger et de rencontrer des personnes partageant les mêmes passions que moi ! La pâtisserie est pour moi un art et j'aimerai, un jour, pouvoir en faire mon métier.Voir ma biographie complète

Leave a Reply
Your email address will not be published. *